Claire Morosini

Au début de la séance, le chiropracteur fait une anamnèse. C’est un questionnaire qui permet de relever les informations personnelles du patient, comme ses habitudes de vie, comme ses activités sportives ou sa position de travail, et ses antécédents (opérations, maladies, etc). Ces données vont lui permettre de mieux connaitre le patient.

Le patient peut ramener les examens médicaux en sa possession (radiographies, scanner, IRM, etc). 

 

Le chiropracteur effectue ensuite un examen de la posture, des amplitudes de mouvements, et si besoin un examen neurologique ou orthopédique.

La consultation s’effectuant en sous-vêtements, ceux-ci devront être convenables (vêtements de sport tolérés). 

 

Le chiropracteur détecte et traite les interférences nerveuses de la colonne vertébrale, ainsi que les restrictions articulaires et musculaires. Le traitement s’effectue par des gestes doux nommés ajustements chiropratiques. Le chiropracteur peut s’aider de différents outils comme de l’activator, du speeder ou des blocs de SOT.

 

Pour finir, le chiropracteur peut donner au patient des conseils sur ses habitudes de vie (renforcements musculaires, étirements, posture, alimentation, etc).

 

À consulter également : La chiropraxie c’est quoi ? 

Michel Lauricella

Les différents outils que j'utilise :

Activator

Blocs SOT

Speeder